0
Hydrolat de Pistachier Lentisque
Hydrolat de Pistachier Lentisque
Hydrolat de Pistachier Lentisque

Hydrolat de Pistachier Lentisque

Le Pistachier lentisque, appelé également l’Arbre au mastic, pousse dans les climats méditerranéens. En France, on le trouve surtout en Corse, où l’un des spécimens âgé de plus de 700 ans, a été élu « arbre de l’année 2011 ». Les premières mentions de l’arbre remontent à 300 ans avant notre ère dans un ouvrage du botaniste grec Théopraste. A l’époque, on employait aussi bien les jeunes feuilles, la graine, l’écorce que le mastic pour faire des décoctions médicinales.
200ml
 8,90 €
 8,90 €
TTC / hors frais de livraison

En savoir plus

Nom botanique : Pistacia lentiscus

Propriétés et indications

Conformément à la réglementation (art.L511-1CSP et règlement UE n°528/2012), nous ne sommes plus autorisés à vous communiquer les propriétés thérapeutiques des hydrolats et eaux florales.  Nous vous invitons à consulter la nombreuse documentation liée à ce sujet dont l’excellent ouvrage de Lydia Bosson : "L'hydrolathérapie" aux éditions Amyris, qui vous permettra de découvrir les propriétés complètes de certains hydrolats présentés sur ce site.

Le lentisque est, à l’état sauvage, un arbuste de 1 à 3 m de hauteur, et il peut atteindre le double quand il est cultivé comme ornemental au jardin. Dans les deux cas, c’est une espèce typique des sols secs et rocailleux, du maquis Corse bien sûr, mais également de la Turquie, du Maroc, de la Bulgarie, bref… d’une bonne partie du Bassin méditerranéen.  Les feuilles du lentisque sont composées de quatre à dix paires de folioles vert foncé, luisantes, allongées, non dentées et qui se teintent légèrement de pourpre l’hiver venu. Les fleurs, d’abord verdâtres, virent, elles aussi, vers une teinte plus rougeâtre avec le temps. Les fruits, gros comme des pois, plus ou moins rouges, parfois presque noirâtres, apparaissent en octobre et en novembre.  Sa résine est connue sous le nom de mastic.

Son usage thérapeutique est très ancien.  En Espagne, depuis l’Antiquité les tiges et les feuilles sont mastiquées pour lutter contre la mauvaise haleine. La décoction des racines utilisée en bain de bouche, calme les douleurs dentaires.  Les feuilles et l’écorce sont recommandées pour les troubles digestifs et intestinaux.

La résine est également utilisée en médecine dentaire comme colle, ou encore dans l'industrie agroalimentaire pour préparer des masticatoires.

Une histoire raconte qu’en Corse, pour ôter le mal de gorge, il suffisait de passer à la flamme une poignée de branches de « linsticu » (son petit nom corse 😊), les mettre dans un linge et ensuite autour du cou. 

Les hydrolats ont les propriétés des plantes dont ils sont issus, pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter l’huile essentielle à laquelle il se rapporte.

Vous soulez en savoir plus à propos de cette plante, c’est par ici : https://booksofdante.wordpress.com/2016/10/27/huile-essentielle-de-lentisque-pistachier/

Composition

Le Pistachier Lentisque a été récolté en Balagne, Haute Corse.

Cet hydrolat est certifié A.B (Agriculture Biologique) par Ecocert FR-BIO-01.

Hydrolat 100% pur et naturel.  

Flacon en plastique alimentaire bleu nuit avec capuchon.  Ce choix se base sur une réflexion énergétique globale sur le contenant.  Les flacons sont dès lors, comme pour le verre, recyclables, résistants aux chocs et aux UV.  Ils sont plus écologiques au niveau transport par le gain de poids et moins énergivore dans leur fabrication et le recyclage comparativement au verre. Ils sont bien entendu imperméables aux molécules aromatiques. (voir FAQ)

Cet hydrolat est livré avec un capuchon ainsi qu'avec un spray offert !

Utilisation

On peut utiliser facilement les hydrolats pour des soins externes, des traitements internes, en cuisine et en cosmétologie.  Ils sont particulièrement recommandés pour les soins des bébés, des enfants, des personnes sensibles ou allergiques aux huiles essentielles, les déséquilibres émotionnels, le soin des animaux domestiques… les hydrolats ont très peu de contre-indications et souvent d’énormes vertus thérapeutiques.

Conservation

Contrairement aux huiles essentielles, les hydrolats sont très sensibles au développement de germes pathogènes. Comme les hydrolats sont acides, ils ont tendance à inhiber la croissance bactérienne mais pas la croissance fongique.  Ils ne sont donc pas stériles et leur durée de conservation est plus limitée que celle des huiles essentielles.

Toujours les utiliser avec des mains propres, ne pas les boire directement à la bouteille, les stocker à l’abri de la lumière, de l’air et des variations de températures, au frais de préférence.

Les informations relatives à l'usage des huiles essentielles, de l’hydrolathérapie et de la phytothérapie mentionnées sur ce site sont issues d’ouvrages bibliographiques publiés par des professionnels de la santé et, pour la plupart, confirmées par des observations en milieu scientifique. Toutefois, ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité ou celle de TUMATERRA. Gardez toujours en tête que ce qui fonctionne pour nous ne fonctionnera pas forcément pour vous, ou, peut ne pas être adapté à votre situation. Pour tout usage dans un but thérapeutique, consultez un médecin, lui seul pourra établir le diagnostic et vous proposer un traitement adapté (dosage, fréquence, forme galénique, etc…) tenant compte de votre situation particulière et des contre-indications qui s’y appliquent éventuellement. Nous ne sommes malheureusement pas autorisés à vous communiquer les propriétés et indications thérapeutiques des HE. Les autorités DGCCRF et ANSM nous contraignent de ne publier aucune information à ce propos. Nous sommes tenus de vous orienter vers les ouvrages de référence comme ceux que vous retrouverez sur l’onglet « Bibliographie », que ce soit pour l’utilisation des huiles essentielles ou encore des hydrolats. Cette contrainte vient du fait que ces indications et/ou formules peuvent, par mésusage, s’avérer toxiques pour le consommateur et il est impératif d’attirer l’attention sur les effets résultant d’utilisations incontrôlées. Le consommateur serait dès lors amener à confusion avec un produit destiné à un usage pharmaceutique ou un produit biocide (conformément à l’’article L5111-1 du CSP et du règlement UE n°528/2012 du Parlement Européen) Nous vous informons que nous ne publierons pas de propriétés ni d’applications thérapeutiques sur nos pages Facebook et Instagram comme cela est déjà le cas sur notre site internet (www.tumaterra.com). Nous appliquons ce principe aux réseaux sociaux afin de respecter intégralement la réglementation qui interdit toute allégation thérapeutique, nutritionnelle ou de santé.

Un Produit,
Un Producteur.

Nous privilégions la qualité des produits et la relation humaine qui les lie.

Chez Tumaterra vous savez ce que vous achetez et qui les produit.

Julien Fauconnier
Corse