Se laver les mains, oui... se les décaper, non

Se laver les mains, oui... se les décaper, non

Blog publié le
17 août 2020

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, la première mesure d'hygiène préconisée est de se laver régulièrement les mains au savon et à l'eau.

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, la première mesure d'hygiène préconisée est de se laver régulièrement les mains au savon et à l'eau.

Oui, bien sûr, mesure minimale d’hygiène me direz-vous !  Même avant l'apparition du Covid le passage sous robinet me paraissait d’une évidence …. Toutefois j’y allais en douceur, un savon non agressif pour mes mimines, qui sent bon le propre et ne tue pas la planète…tout bien quoi !  

Des mains toutes lisses au bout desquelles s’amusaient des doigts déliés et joueurs, une paume aussi douce que du cachemire et des ongles capables de défaire un double-noeud passé à la machine programme 60°!  Mais ça c’était avant….

Depuis mars 2020, je passe un savon à mes mains !  C’est à peine si je les reconnais !  Petite j’adorais barboter des heures dans mon bain, je riais de mes mains toutes rabougries comme celles de ma grand-mère.  Aujourd’hui même résultat sans le passage par la baignoire.  On dirait de vieilles mannes en osier abandonnées au fond d’un grenier, elles ne ressemblent plus à rien !

Et vas y que je frotte, que je récure, que je rince à grandes eaux comme le faisaient les lavandières en battant leur linge.  Il faut avouer que tout est prétexte à astiquer.  Poignée de porte, bouton d’ascenseur, papier d’emballage, tissu suspect…au premier faux pas, quand par mégarde je les laisse se poser sur un objet à la réputation douteuse, je savonne !!!  10 fois, 100 fois ?  Je ne compte plus.

Tout y passe scrupuleusement : la paume, le dos, les doigts, entre les doigts, les ongles, les poignets…le moindre centimètre est recouvert d’une mousse dense et protectrice aux divines effluves cliniques.  30 secondes ?  Je vous avoue que je ne compte plus…ce geste m’est devenu tellement familier, un peu comme quand vous êtes enfants et qu’on vous dit de bien brosser vos dents jusqu’à ce que le rouge qui les recouvre finisse par disparaître.  Vous frottez machinalement, point !

A 50 ans j’ai l’impression de découvrir le lavage des mains !  Comme si avant, ce geste négligé, effectué à la va-vite, n’était d’aucune utilité si ce n’est celle de se faire remonter les bretelles par une maman au taquet avant de passer à table !  Mais j’ai échappé à la mort en fait !!!!! Quelle inconsciente j’ai pu être !!

Dans l'idéal, il faudrait se laver les mains après avoir fréquenté un lieu collectif, après avoir été en contact avec une personne malade ou une surface potentiellement contaminée, avant de manger...

Dans l’idéal, oui…. Si ce n’est que maintenant je me lave les mains même quand ce n’est pas nécessaire.  Je passe dans la cuisine, hop, un p’tit jet sur les mains.  Je rentre de mon jardin après avoir humé quelques fleurs, re-hop au lavabo.  Lorsque mon fils termine de me raconter sa journée à l’hôpital, je repasse au décapage (alors qu’il me parle au téléphone....râââââ la psychose !!!)

En même temps, quand on vous "terrorise" chaque jour avec le nouveau bilan des décès à déplorer…mieux vaut prévenir que guérir, surtout dans ce cas-ci.

A ce rythme, ce ne seront plus des mains mais des pattes d'oie qu’il me restera, déjà qu'elles me taquinent au coin des yeux celles-là!  Ceci dit, jusqu’à présent nous n’avons pas encore dénombré de décès de palmipède dû au covid, ouf !

Mais un geste aussi simple que de se laver les mains rigoureusement et régulièrement permet-il de limiter efficacement sa propagation ? La réponse est oui !

C’est peut-être jusqu’à présent le seul geste efficace…mais ça, c’est un autre débat.

Pour ne pas devenir parano et respecter un tant soit peu nos mains, utilisons un savon doux, qui respecte la peau et est efficace sans décaper.  Es Saboner répond à ces critères.  Sa fabrication est entièrement artisanale et sa composition parfaite ! (voir le produit ici)

Vous n’avez besoin de rien d’autre !  Alors oui il existe des solutions hydroalcooliques qui peuvent être utilisées en dépannage quand du savon n’est pas disponible ou dans les transports en commun.  Mais elles contiennent de l’alcool et ne sont pas aussi efficaces.  Elles désinfectent mais ne nettoient pas, et puis sur le long terme c'est vraiment pas top !  

Faites-vous plutôt un gel désinfectant maison facile à transporter avec vous, ce sera beaucoup plus sain.

Je vous partage une petite recette toute simple :

  • Prenez du gel dAloe Vera que vous mélangerez avec 5% d’huiles essentielles antivirales immunostimulantes, non irritantes pour la peau.  Par exemple : laurier noble + thym à linalol Veillez à toujours bien utiliser une huile végétale ou du solubol pour les incorporer au gel aqueux car les HE ne sont pas hydrosolubles ! Attention toutefois à effectuer au préalable un test cutané dans le pli du coude (ou sur le poignet) afin de vérifier que vous n'êtes pas allergique à une des huiles essentielles que vous souhaitez utiliser !

Et si malgré tous ces conseils vos mains font encore triste mine, offrez-leur régulièrement un massage avec une crème réparatrice toute douce qui régénérera votre peau en profondeur.

Bon savonnage !!

Produits référencés dans ce blog

D'autres Blogs qui pourraient vous intéresser

""
Obtenez 10% sur votre première commande
Enregistrez-vous à notre newsletter et nous vous enverrons un bon de réduction !
Merci ! Votre demande a bien été envoyée :)
Caramba ! Il y a eu un souci dans l'envoi :(