L’aloe vera sous toutes ses coutures

L’aloe vera sous toutes ses coutures

Blog publié le
22 juillet 2020

Il existe 300 espèces d’aloès. La plus utilisée est bien sûr l’Aloe Vera en raison de ses bienfaits et surtout de sa facilité d’exploitation.

Semblable à un cactus du fait de ses feuilles étroites et dentées à l’allure piquantes, l’Aloe Vera est une plante vivace dotée de qualités exceptionnelles.  Elle est cultivée partout dans le monde en milieu aride, notamment au Mexique, dans le sud Etats-Unis, en Asie ainsi qu’en Espagne. Au bout de trois à quatre ans, la plante, de la famille des liliacées, atteint environ un mètre : on peut alors commencer à prélever ses feuilles pour la fabrication de remèdes ou de cosmétiques.

L’Aloe Vera pousse en milieu aride et peut supporter des conditions extrêmes grâce au fait que ses feuilles regorgent d’une grande quantité de jus.  C’est justement dans ses parties vertes qu’est recueillie une pulpe claire aux allures de gel dont les bienfaits ne sont plus à prouver tant en usage interne qu’en usage externe.  

L’Aloe Vera, le couteau suisse de la pharmacopée naturelle ?  Oui on peut dire ça… On la surnomme également la plante aux mille vertus tant ses propriétés sont incroyables.  Découvrons ensemble ces dernières…

En dedans vous l’utiliserez

Outre le fait que l'Aloe Vera est composé de 95% d'eau et 5% de matières solides, saviez-vous que sa feuille  contenait plus de 200 nutriments essentiels pour le corps dont 75 sont de précieux principes actifs actuellement utilisés en pharmacologie, cosmétique et médecine ?  Oui ma bonne dame, rien que çà !

En gros vous y trouverez : des acides aminés (pratiquement tous présents, dont 7 des 8 aminoacides indispensables à la vie que notre organisme ne peut pas synthétiser et qu'il lui faut journellement dans l'alimentation), des sucres (mono et polysaccharides), des fibres solubles, des minéraux et oligo-éléments, des vitamines (A, C, E et toutes celles du groupe B), des enzymes, des anthraquinones, des acides gras, des hormones et autres lignine, protéines, tanins …. Que le dernier ferme la porte !

Bref, vous l’aurez compris, c’est de la bombe !  Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à visiter notre page produit de jus d'Aloe Vera où vous aurez une composition plus en détail 😉

Le jus d’Aloe Vera

Vous souffrez de problèmes de digestion, de circulation sanguine, de diabète ou de glycémie ? Vous souhaitez stimuler vos défenses immunitaires, renforcer votre flore intestinale pour revitaliser tout votre organisme ?

Alors le jus est pour vous ! On peut aussi lire par-ci par-là qu’il aiderait à perdre du poids… là-dessus je crois qu’il n’y a pas de miracles et que faire l’aller-retour à Lourdes en marchant est certainement plus efficace.  

Néanmoins, une étude animale a révélé que l’Aloe Vera contient de puissants stérols qui peuvent améliorer la composition corporelle. Des rats obèses nourris avec ces stérols présentaient des taux de graisse corporelle plus faibles après 35 jours. Un effet semblable est donc éventuellement possible chez l’homme.

La consommation d’Aloe Vera peut prévenir l’obésité diététique. Une étude japonaise y serait parvenue en stimulant les dépenses énergétiques et en réduisant l’accumulation de graisse corporelle.

Toujours est-il que le jus d’Aloe Vera possède des propriétés anti-inflammatoires. L’inflammation étant liée au gain de poids et aux soucis métaboliques, le jus d’Aloe Vera pourrait donc réellement donner un p’tit coup de pouce dans la perte de poids.

Mais il va de soi que cela ne tient la route que si vous avez en même temps une bonne hygiène de vie ! Donc, du sport vous ferez et manger sainement vous continuerez 😉 !

D’autres bienfaits de l’Aloe Vera comprennent l’amélioration de la santé de la peau et le traitement de la mauvaise haleine.  Il peut même stimuler l’utérus et améliorer les règles menstruelles. Le jus d’Aloe Vera avait également été mentionné dans les textes ayurvédiques, notamment pour ses propriétés bénéfiques pour les yeux et sa capacité à prévenir divers troubles oculaires.

Le jus a des propriétés laxatives qui peuvent aider à la digestion.  En effet, il encourage les bactéries intestinales et régule les selles. Son pouvoir apaisant sur les ulcères d’estomac est également reconnu.

Le jus d’Aloe Vera est excellent pour nettoyer le tube digestif, ce qui est essentiel pour le traitement du syndrome du côlon irritable (qui se produit en raison de l’accumulation de toxines dans le tractus gastro-intestinal). Connu sous d’autres formes à cet égard, l’avantage du jus est qu’il peut être absorbé beaucoup plus aisément par l’estomac, il encouragerait même la production de bile dans la vésicule biliaire.  Ceci a pour conséquence d’aider à la décomposition des graisses accumulées dans tout le corps et par conséquent éviter la constipation.

L’idéal est de le consommer le matin à jeun pour profiter de tous ses bienfaits. Une manière bien connue de consommer le jus d’Aloe Vera est avec du miel, pour avoir l’avantage des phyto nutriments.

Pour terminer, il faut savoir que les jus d’Aloe Vera ne se valent pas tous, avant de choisir un jus, soyez attentif à sa composition. Des différences existent en fonction des ingrédients ajoutés mais aussi du mode de production de l’ingrédient principal : l’Aloe Vera. Certains jus sont faits de poudre extraite d’aloe, bien moins chère et dénuée de bienfaits nutritionnels. Bien souvent, ces produits proviennent d’autres continents et mettent plusieurs mois avant de revenir en Europe (minimum 3-4 mois). Choisir la proximité du producteur est donc un facteur essentiel pour obtenir un gel d’Aloe Vera actif et par conséquent d’une grande efficacité thérapeutique et cosmétique. L’idéal est d’aller sur un jus, comme notre jus d'aloe vera, composé de feuilles fraîches et si possible issu d’agriculture biologique.

Notez que des produits marqués « bio » peuvent être élaborés à partir de cette poudre inutile, analysez donc bien tous les ingrédients sur l’étiquette !

En résumé, l’Aloe Vera :

  • Stimule le système immunitaire
  • Favorise l’élimination des toxines
  • Réduit la glycémie
  • Améliore la digestion (crampes, reflux,…)
  • Agit comme un antibiotique et anti-inflammatoire exceptionnel
  • Est antiseptique

 

Sur votre peau, vous l’appliquerez

 Nous parlons ici bien entendu du gel d’Aloe Vera, et non plus du jus, présent dans bon nombre de produits : dentifrices, savons, déodorants,  shampoings, crèmes pour les mains, le corps et le visage, baumes pour les lèvres, …

Le gel d’Aloe Vera s’applique pur directement sur la peau, attention toutefois à ne pas avoir la main trop lourde car en séchant, vous pourriez ressentir un « effet carton » plutôt désagréable !  L’Aloe Vera est également très actif et pénètre rapidement dans la peau, parfois son application peut s’accompagner d’une sensation de picotements et de rougeurs, mais rien de bien grave rassurez-vous ! Less is more quoi qu’il en soit 😉

Last but not least, le pH de l’Aloe Vera se situe en général vers 4-5, idéalement proche de celui de notre peau qui est à 5,5.  L’équilibre naturel de la peau et des cheveux en sera dès lors préservé lors de son utilisation !

Donc pour résumer, le gel d’Aloe Vera agit sur les affections de la peau comme :

  • Les brûlures, coups de soleil
  • Les piqûres d’insectes
  • Les mycoses
  • Le psoriasis
  • L’eczéma atopique
  • L’herpès
  • L’acné
  • Les plaies (non infectées comme par exemple celles dues au rasoir)

   

En cosmétique

  • Hydrater et adoucir l’épiderme des peaux sèches ou abîmées
  • Rééquilibrer le PH cutané 
  • Régénération cellulaire
  • Améliorer la souplesse de la peau
  • Chute de cheveux, pellicules, démangeaisons

Un bon gel d’Aloe Vera contiendra du jus dont la pureté doit frôler les 100% et éventuellement des épaississants végétaux et des conservateurs naturels.

Pour conclure

Bien qu’il fasse partie des produits dits « adaptogènes »*, et que l’usage de l’Aloe Vera sous quelque forme que ce soit ne présente aucune toxicité ni aucune contre-indication, il ne remplace en aucun cas un traitement médical.  Il est donc vivement conseillé de consulter votre médecin traitant avant de prendre de l’Aloe Vera si vous êtes sous médication.

A noter que certaines personnes allergiques à l’oignon et à l’ail le seraient aussi parfois à l’Aloe Vera. Il est également recommandé d’éviter l’Aloe Vera durant la grossesse et l’allaitement et de ne pas le proposer aux enfants en bas âge.

En outre, il convient de rester prudent et ne pas confondre la pulpe avec le suc, aussi appelé latex, car ce dernier est non seulement potentiellement toxique et irritant, mais surtout un puissant laxatif dû à la présence d’aloïne.  Donc si vous ne voulez pas passer vos journées à moins de 2 mètres des latrines…. à bon entendeur… !

 

* Une plante adaptogène est une plante augmentant la capacité du corps à s’adapter aux différents stress, quelles que soient leurs origines. Les adaptogènes sont des régulateurs généraux des fonctions internes : ils tendent à accroître les capacités homéostatiques propre à notre organisme, en recherche permanente d'équilibre. Un exemple bien connu est l’Ashwagandha.(Source Wikipédia)

Produits référencés dans ce blog

D'autres Blogs qui pourraient vous intéresser

""
Obtenez 10% sur votre première commande
Enregistrez-vous à notre newsletter et nous vous enverrons un bon de réduction !
Merci ! Votre demande a bien été envoyée :)
Caramba ! Il y a eu un souci dans l'envoi :(